Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 21:45
N'DJAMENA (Reuters) - Deux affrontements meurtriers ont opposé cette semaine au Tchad l'armée gouvernementale et des rebelles, dans l'est du pays.

Ces combats, qui se sont produits les 24 et 28 avril dans le secteur de Tamassi, près de la frontière avec le Darfour soudanais, ont donné lieu à des bilans conflictuels de part et d'autre.

Selon le pouvoir, une centaine de rebelles du FPRN ainsi que neuf militaires y ont trouvé la mort. Dans un communiqué lu mercredi soir sur les ondes de la radio nationale, le ministre de l'Information, Kedallah Younous, dit que 80 insurgés blessés ont également été faits prisonniers.

"Les forces de sécurité (...) ont pris l'entier contrôle du secteur", ajoute le ministre.

Côté rebelle, on assure avoir infligé de lourdes pertes aux forces gouvernementales, sans plus de précisions.

Le FPRN d'Adam Yacoub est membre de l'Union des forces de la résistance, une coalition d'organisations insurgées hostiles au gouvernement du président Idriss Deby.

Dans un communiqué diffusé après l'engagement du 24 avril, l'UFR avait affirmé que les rebelles avaient défait les forces gouvernementales, infligé de lourdes pertes en hommes et récupéré des armes.

Il n'existe pour le moment aucune version de source indépendante des deux combats.

En février, les gouvernements tchadien et soudanais avaient convenu de cesser leurs guerres par rebelles interposés et d'oeuvrer ensemble pour sécuriser leurs frontières communes.

Mercredi, le président Deby a félicité son homologue soudanais, Omar Hassan al Béchir, pour sa "brillante" réélection à la tête du pays, ajoutant que sa victoire permettrait d'améliorer les relations bilatérales.

Ce regain de violence coïncide avec un accord entre N'Djamena et les Nations unies visant à réduire le nombre de casques bleus déployés au Tchad de 5.000 à 1.900 hommes.

Le Tchad, qui organise des élections législatives cette année et présidentielle en 2011, souhaitait un départ pur et simple de la force de l'Onu.

Moumine Ngarmbassa, Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires