L'employé a été enlevé par des hommes armés en sortant d'un restaurant d'Abéché, la métropole de l'est du pays où sont concentrées de nombreuses ONG et agences onusiennes venant en aide aux réfugiés du Darfour et déplacés tchadiens, selon une source humanitaire sous couvert de l'anonymat.

L'employé "était en compagnie d'un collègue congolais et de son chauffeur tchadien qui ont été relâchés par les ravisseurs à 70 Km à l'est d'Abeché" près de la frontière avec le Soudan", a-t-on dit de même source.

Contacté par l'AFP, le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Ahmat Mahamat Bachir a confirmé l'enlevement, précisant que "les forces de défense et de sécurité sont à leurs trousses (des ravisseurs). Nous ferons tout pour le (l'employé) retrouver".