Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 22:59

N'DJAMENA — Le président tchadien Idriss Deby Itno a annoncé mercredi qu'il allait rencontrer le président soudanais Omar el-Béchir à Khartoum le 8 février, une délégation tchadienne se rendant dès jeudi à Khartoum dans le cadre de la création de la force mixte tchado-soudanaise.

"J'irai le 8 février à Khartoum discuter avec le président el-Béchir", a affirmé M. Deby à N'Djamena lors d'une audience accordée à des représentants de l'Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) rassemblés au Tchad

"Je suis un homme de dialogue et d'ouverture. La guerre n'a jamais arrangé les choses et je sais de quoi je parle messieurs les parlementaires. Le Tchad veut vivre en parfaite harmonie avec tous ses voisins", a-t-il assuré.

Le Tchad et le Soudan, qui entretiennent des relations chaotiques depuis cinq ans, s'accusant notamment de soutenir des rébellions hostiles à leur pouvoir, ont signé mi-janvier à N'Djamena un "accord de normalisation" assorti d'un "protocole de sécurisation des frontières".

Dans ces accords, les deux pays se sont engagés à cesser tout soutien à leurs mouvements rebelles respectifs et ont également établi un calendrier en vue de la création d'une force mixte.

Parallèlement, une source officielle tchadienne a indiqué mercredi que le secrétaire d'État à la Défense Mahamat Bechir Okoromi conduirait jeudi une délégation à Khartoum.

"Ce déplacement doit servir pour la mise en oeuvre du chronogramme et rendre effectif le calendrier arrêté" pour la force mixte, a indiqué cette source sous couvert d'anonymat, ajoutant "qu'il s'agira également de définir le cadre juridique de cette force".

La première étape du calendrier prévoit "les préparatifs du contingents du 15 au 31 janvier", puis le regroupement "des forces à l'intérieur des frontières des deux pays du 1 au 7 février". Du 8 au 15 février, il y aura un regroupement "des forces mixtes dans les deux pays" et leur "mise en place effective dans les postes d'observation d'Abeché (est Tchad) et El-Geneina (ouest Soudan)" avant le déploiement au 20 février.

Le Tchad et le Soudan "se sont donné un délai de deux mois pour prendre chacun les mesures qu'il faut pour mettre un terme à toute présence, tout soutien et toute action des groupes armés (hostiles) à l'un ou l'autre pays", selon le texte de l'accord.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires