Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 18:52

 

 

 Toute l’Afrique, et l’Europe avec, a apprécié le sacrifice des soldats tchadiens face aux djihadistes maliens. Le contingent Tchadien aura en tout cas payé un lourd tribut dans cette terrible guerre asymétrique où le sale boulot avait consisté à traquer les djihadistes et à les exterminer. A ce moment là, ni la France, ni l’Onu n’avaient été regardants sur la tête ou l’âge de ceux qui s’étaient lancés à l’assaut des djihadistes planqués dans les massifs des Ifoghas. Mais aujourd’hui que la déferlante djihadiste a été repoussée – en grande partie grâce aux tchadiens -  et que l’Onu entreprend d’engager les soldats du Tchad dans ses troupes de maintien de la paix, elle se souvient subitement que Deby a enrôlé plein d’enfants soldats dans son armée !

 La nouvelle a fait le tour de l’Afrique en quelques heures : L’Onu pense sérieusement à intégrer les militaires de l’armée tchadienne dans ses contingents voués aux opérations de maintien de la paix en Afrique, et notamment sur les théâtres d’opérations sensibles.

Ayant constaté l’efficacité des soldats tchadiens dans le conflit malien, l’Organisation des Nations Unies semble s’être décidé à puiser abondamment dans la milice d’Idriss Deby. Mais à une condition : que ce ne soient pas des enfants-soldats !

Cette condition exprimée en public, et de façon triviale par quelques uns des patrons des troupes de maintien de la paix en Afrique a été perçue comme une gifle au niveau de l’Etat major des armées tchadiennes, et comme une plaisanterie de mauvais goût par bon nombre d’Etats major d’Afrique qui se demandent au bout du compte de qui l’Onu se moque.

C’est ainsi que de stridentes voix se sont ipso facto élevées pour relever qu’au moment où les djihadistes avaient dépassé toutes les armées, seuls les soldats Tchadiens sont arrivés – sans même qu’on les ait sonnés -  et se sont engagés sans réserve contre les djihadistes. A ce moment, qui avait regardé la taille, la couleur, ou l’âge des soldats du contingent Tchadien ?

Aujourd’hui que les choses se sont normalisées et qu’Idriss Deby escompte recueillir les dividendes des performances de ses troupes, on fait subitement la fine bouche, et on lui rappelle qu’il a enrôlé des enfants-soldats dans son armée.

Bien fait pour lui qui a toujours recouru aux enfants-soldats au grand dam de toutes les règles de l’art militaire, et fait donc les frais aujourd’hui du cynisme de ceux qu’il croit être ses amis, mais qui sauront toujours lui rappeler ses tares et ses turpitudes quand leur intérêt le leur commandera.

Bien fait aussi pour les hommes de Ban ki Moon qui ont bien profité de la bravoure des tchadiens,- des chairs à canon -  et donnent l’impression de ne réaliser honteusement après coup qu’ils n’ont dû de grands résultats qu’au sacrifice d’enfants dont un grand nombre est mort dans une guerre d’adultes.

Si, bien évidemment, cette dédaigneuse réserve des autorités onusiennes a suscité la susceptibilité – et même l’ire - du Général-Sultan-Président du Tchad, elle n’en a pas moins mis au goût du jour cette triste réalité qui constitue  – qu’on le veuille ou non –  une indécrottable petite honte pour le Tchad qui aurait bien pu se passer d’une si triste réputation.

Le Tchad a déjà eu les honneurs des qualificatifs les plus réducteurs : le Tchad de la dictature tribalo-clanique, le Tchad de la mal gouvernance, le Tchad des gabegies et des impunités, le Tchad du viol permanent des droits de l’Homme et du citoyen, le Tchad de tous les crimes et de tous les abus. Et comme si cela ne suffisait pas, l’Onu vient de lui décerner celui du Tchad des enfants-soldats. Le compte est bon.

Par D.L | Ndjamena-matin

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires