Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 21:12
Contrairement à sa voisine dominicaine, depuis son indépendance, Haïti a sombré dans l’instabilité politique et économique.

Le sort semble décidément s’acharner sur Haïti, qui est perpétuellement secoué par des troubles politiques depuis son indépendance en 1804. Les coups d’Etat menés par des factions de l’armée et les élites mulâtres ont succédé à la guerre civile et aux révoltes tout au long du XIXe siècle, plongeant l’ancienne perle des Caraïbes dans un état de pauvreté alarmant.

Occupé entre 1915 et 1934 par les Etats-Unis, la première république noire indépendante a ensuite subi le règne dictatorial des Duvalier, père et fils, de 1957 à 1986. Depuis, malgré les belles annonces des présidents Jean-Bertrand Aristide et René Préval, 80 % de la population vit toujours sous le seuil de pauvreté et 54 % avec moins d’un dollar par jour.

La crise économique de 2008 a provoqué des émeutes de la faim durant lesquelles une partie de la population s’est vu obligée de se nourrir de galettes d’argile pour survivre.

Du fait de son climat insurrectionnel quasi permanent et de son manque d’infrastructures, Haïti n’attire pas les investisseurs étrangers. Une situation qu’a connue la République dominicaine pendant plusieurs décennies.

Après avoir pérennisé son régime démocratique il y a une vingtaine d’années, celle-ci a pourtant réussi à relancer son économie, en grande partie grâce au tourisme. La corruption, qui reste de mise en Haïti, empêche pour l’instant le pays de suivre la voie dominicaine. Cette nouvelle catastrophe risque malheureusement d’enfoncer encore un peu plus les Haïtiens dans leur misère.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires