Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 23:04

L’actualité de la semaine du 20 au 24 février 2012 a été rythmée par le lancement de 17 projets de construction d’infrastructures à Biltine par le Premier Ministre, la visite de la Première Dame aux malades de la fistule, les vagues d’arrestations des membres du gouvernement et les résultats définitifs des élections communales.

Lancement de projets à Biltine.

Dans sa livraison du mardi 21 février 2012, le quotidien Le Progrès titre à la une « Nadingar lance 17 projets à Biltine ». Le quotidien publie une photo du Premier Ministre, Emmanuel Nadingar posant la première pierre des projets dont le coût total est estimé à près de 18 milliards de F CFA. Cette pose de pierre des projets est relative à la prochaine fête de la journée de la liberté et de la démocratie, qui se tiendra le 1er décembre 2012 à Biltine. Assistance de la première dame aux malades de la fistule.

« Hinda Déby Itno assiste les fistileuses », titre Le Progrès, dans sa parution du 22 février 2012. Le quotidien relève que lors de sa visite au Centre National pour la Santé de la Reproduction et de la prise en Charge des Fistules, la Première Dame était accompagnée du ministre de la santé publique. Elle a remis des présents et des enveloppes aux malades. L’Info rajoute dans son N°021 du 23 au 26 février 2012 « lutte contre les fistules : la Première Dame s’engage ». L’hebdomadaire gouvernemental informe que ce soutien moral est suivi de distribution de cadeaux, constitués de pagnes et d’enveloppes. Il rapporte plus loin que dans les salles d’hospitalisation, Hinda Déby Itno s’est enquise de l’état de santé des patientes en s’adressant directement à elles. Plus qu’une simple visite, c’est un grand soutien vertueux que la première dame a apporté aux victimes de fistules obstétricales, estime l’Info.

Arrestation du ministre de l’Assainissement public et de la Promotion de la Bonne Gouvernance.

« Des moralisateurs amoraux ? », s’interroge L’Observateur dans sa publication du mercredi 22 février 2012. Notre confrère explique en effet que, le président Déby Itno, dès son retour de voyage du Bénin, a mis fin aux focntion du ministre chargé de l’Assainissement Publique et de la Promotion de la Bonne Gouvernance, Ahmadaye Al-Hassan qui, aussitôt sera mis en examen par le Procureur de la République pour faux et usage de faux. L’hebdomadaire rajoute que le ministre est écroué avec ses collaborateurs, le Directeur Administratif Financier et du Matériel (DAFM), Faba Pofinet, le chef de service de matériel, Tidjani Abdhoulhak, le Directeur Général du contrôle d’Etat, Akouya Tchalet, le chef du parc automobile, Mahamat Saleh Al-Hassan, le chef de sécurité, Abderrahmane Mahamat Amine et quelques fournisseurs dudit ministère. N’DJAMENA BI-HEBDO titre à sa Une du jeudi 23 février 2012 « Al-Hassan dans le triangle des Bermudes ». Le bihebdomadaire avance que « le soutien supposé du chef de l’Etat qui l’a soustrait un temps au contrôle du chef du gouvernement en le rattachant directement à la présidence de la République a fait croire à Ahmadaye Al-Hassan qu’il avait une assurance-vie au poste et surtout qu’il est intouchable même pour des faits personnels et répréhensibles. Par ses méthodes expéditives et arrogantes, le ministre s’est mis à dos tous ses collègues du gouvernement qu’il snobait ». Le confrère renchérit qu’en « foulant aux pieds les procédures propres au contrôle, il a fait perdre à l’Etat plusieurs occasions d’entrer dans ses droits. Les procédures irrégulièrement engagées ont débouché pour l’essentiel à des non-lieux laissant les délinquants impunis ». L’Info pour sa part s’est interrogé « Moralisateur moralisé ? ». L’hebdomadaire gouvernemental a fait par ailleurs une certaine rétrospective de la création dudit ministère, de ses missions, de ses années glorieuses et de cette chute vertigineuse que le ministère vient de subir.

Les résultats définitifs des élections communales.

Le Progrès publie dans son numéro 3336 du jeudi 23 février la photo du président de la Cour Suprême entouré de ses membres, lors de la proclamation définitive des résultats des élections communales. Le quotidien relève que « la liste La Renaissance rafle à elle seule 19 villes ». « Sur les 3 461 procès-verbaux reçus par la Cour Suprême après les résultats provisoires, le président de la cour informe que 2 216 proviennent des tribunaux et des justices de paix et 1 245 des sous-CENI. 2 345 procès-verbaux ont été validés et 1 116 sont annulés. La cour a pris actes des différentes requêtes », poursuit le journal et que les vote du 9e et 10e arrondissements de la ville de N’Djaména ont été annulés. N’DJAMENA BI-HEBDO de son côté, s’est contenté de publier la liste des résultats définitifs par commune.

Denis Djikini Kemndah

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires