Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 21:33

Plusieurs activités ont été relatées dans les colonnes des journaux tchadiens et la plus importante est la campagne en vue des élections locales du 22 janvier prochainLa capitale vibre au rythme de la campagne dans laquelle les candidats dévoilent leurs programmes pour convaincre leurs électeurs. Certains journaux sont revenus sur l’affaire Hissein Habré, celle de Matta-Léré, du député Kebzabo, la rareté du carburant de Djermaya, la reforme de l’armée, la justice, etc. Le sport et la culture ferment la manche des journaux. Les élections communales auront lieu bientôt au Tchad pour la première fois de son histoire. La concurrence des candidats se fait à travers la campagne lancée depuis une semaine. Les futurs conseillers municipaux et maires en compétition tentent de convaincre leurs électeurs en présentant leurs plans d’actions pour l’amélioration de nos communes. Limités par une décision du Haut Conseil de Communication (HCC), les journaux ne couvrent que les points et conférences de presse. Ils ne peuvent pas couvrir les meetings des candidats, au risque de tomber sous le coup d’une sanction du HCC. La campagne roule timidement, titre à sa Une, l’hebdomadaire l’Observateur. Selon ce journal, si le parti au pouvoir, le Mouvement Patriotique du Salut (MPS) ne s’est pas encore lancé dans la course, l’opposition démocratique a pris d’assaut certains arrondissements de la capitale. Le confrère ajoute que la Coordination des Partis Politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC) qui regroupe 16 partis politiques, la coalisation des partis fédéralistes constitués de 5 partis et RNDT/Le Réveil qui se présente seul ont déjà investi leurs candidats de N’Djamena la semaine dernière.

 


© journaldutchad.com
Le mur d'adressage de l'ATP à Ndjamena

L’Observateur retient que c’est ainsi que les meetings ont été animés ça et là par les différents chefs de ces partis politiques en présence de leurs candidats respectifs. La campagne électorale démarre, informe le quotidien Le Progrès qui poursuit que cette campagne pour les élections communales entre, depuis lundi 9 janvier 2012, dans son troisième jour. Les partis politiques et regroupements de partis démarrent, timidement, leur conquête des électeurs. Selon le confrère, dans certains arrondissements municipaux de la capitale, la plupart des candidats commencent par les affiches. Ils disposent les effigies sur les murs, des panneaux publicitaires, les ronds-points ou autres grandes artères. Des véhicules de particuliers et des bus de transport en commun portent, aussi, des affiches de candidats. Quelques candidats tiennent des meetings. Au cours d’une conférence de presse donnée à son domicile, au quartier Paris-Congo, dans le 6ème arrondissement de N’Djaména, le chef de File de l’Opposition et porte-parole adjoint de la Coordination des Partis politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC), M. Saleh Kebzabo, invite les formations politiques en compétition à respecter les règles élémentaires de courtoisie pendant la campagne pour les élections communales du 22 janvier 2012 et de tout mettre en œuvre pour que les opérations se déroulent dans des conditions acceptables, rapporte le journaliste du Progrès. Les spécialistes de la fraude doivent prendre en compte cet appel, qui vaut un avertissement, car l’opposition ne se laissera plus faire et n’acceptera aucune manipulation de nature à changer les résultats, prévient le député Saleh Kebzabo.

L’Affaire de l’ex-président tchadien Hissein Habré a aussi occupé les lignes des journaux cette semaine. L’hebdomadaire la Voix annonce que le président sénégalais Abdoulaye Wade suscite de l’espoir chez les victimes de Hissein Habré. Les déclarations du président Abdoulaye Wade a RFI le 4 janvier dernier, que très probablement Hissein Habré va être renvoyé en Belgique pour répondre aux accusations des crimes contre l’humanité, crimes de guerre, et torture suscite beaucoup d’espoir chez les victimes, explique le journal. Le Progrès informe cet autre revirement du président sénégalais Abdoulaye Wade par le biais de la justice et rejette l’extradition de Hissein Habré. La cour d’Appel de Dakar a rejeté la demande d’extraction, vers la Belgique, de l’ancien président tchadien Hissein Habré, poursuivi pour crime contre l’humanité, de guerre et torture, durant tout son exil dans la capitale sénégalaise, depuis sa chute en 1990. La requête de la Belgique n’est pas conforme aux dispositions légales sénégalaises en matière d’extradition, justifie la justice du Sénégal. Le confrère conclu que le problème qui se posera pour le Sénégal est que les Etats-Unis leur auraient promis une aide de quelques 50 millions de dollars pour l’extradition de Hissein Habré vers la Belgique. S’agissant de l’affaire de Matta- Léré et celle de Saleh Kebzabo, l’hebdomadaire Notre-Temps s’interroge pourquoi veut-on abattre Kebzabo? Avec des caricatures à la Une, le journal la Voix montre la guerre entre les fils de la région du Moyo-kebbi. En accordant une interview a M. Jean Bernard Padaré, déclare: Il n’y a que Saleh Kebzabo qui a intérêt à nous voir diviser. Dans son interview dans le même journal et la même parution, Monsieur Saleh Kebzabo indexe: Celui qui a toujours divisé sur le plan national c’est le président Deby.

 


© ATP
La maison des médias du Tchad à Ndjamena

En énergie, les journaux de la place nous font comprendre que la surproduction du super cause une pénurie du gasoil qui se raréfie dans les stations-services. Cette rareté ralentit aussi le transport en commun dans la capitale, N’Djamena. L’Observateur revient sur le respect strict du prix et de la vente du super dans les différentes stations, l’article 3 de l’arrêté fixant le prix de vente des produits pétroliers a strictement interdit la vente des produits pétroliers inflammable à l’air libre. Bien que l’essence du Tchad est à bas prix, il ne nous arrange pas tellement, car avec deux litres, l’on ne peut pas faire les mêmes courses que si nous utilisions celui du Nigeria, note le journal. Pour le Progrès, depuis la semaine dernière, le gasoil devient rare dont le prix officiel qui est de 520 FCFA dans les stations-service se vend entre 700 et 800 FCFA en ville. De poursuivre que la plupart des stations bâchent, simplement les pompes de gasoil pour signaler aux clients l’indisponibilité de ce carburant. Certains conducteurs sont obligés de garer leurs véhicules, en attendant que la situation se normalise.

Dans le cadre de la reforme de l’armée, l’hebdomadaire la Voix s’interroge peut-on croire au chef suprême des armées? Selon ce journal, le nettoyage n’est pas achevé. Il justifie cela par le fait que la cérémonie de clôture du recensement des agents des forces armées et de sécurité, tenue à Moussoro apparait comme une occasion pour le président de la République de faire son mea culpa et d’appeler l’armée au professionnalisme. Même s’il semble faire confiance à ceux qui se sont attelés à cette tache, le chef de l’Etat reste sceptique sur les résultats. Cette reforme de l’armée a suscité des réactions du coté des démobilisés. Le CEMGA appelle les démobilisés au calme, titre le journal le Progrès. Selon le confrère, le chef d’Etat-major Général des Armées (CEMGA) annonce aux militaires démobilisés que, les dispositions sont en train d’être prises pour permettre le paiement de leurs soldes extérieures à la démobilisation et l’octroi d’une prime de démobilisation, dans les tous prochains jours. Il les invite, par ailleurs, à constituer, dès à présent, leurs projets de réinsertion afin de bénéficier de financement. Le CEMGA appelle, en conséquence, les militaires démobilisés au calme et à la raison, seules voies pouvant régler, définitivement, la question. Les militaires démobilisés ont, en effet, improvisé une manifestation, devant le ministère de la Défense, attenant au secrétariat général du Gouvernement.

Dans le domaine du sport et de la culture, les journaux nous tiennent informés d’un décret présidentiel mettant fin aux fonctions du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Siméon Mbaidoum, aussitôt remplacé par le comédien Haikal Zakaria Djibrine. L’Observateur accorde une longue interview au président de la Fédération Tchadienne de Judo qui parle de la Coupe du Monde de Judo qu’organise le Tchad du 20 au 22 janvier prochain, à N’Djamena. La Voix quant a lui s’est intéressé en culture, à la grande rencontre des Massa, dans la région du Mayo-Kebbi. En effet, c’est la 4ème édition du festival international des Arts et Cultures de Massa, qui s’est déroulée du 27 au 29 décembre 2011, à Bongor, dans le Mayo Kebbi Est. Le Thème central retenu pour cet événement est «Tokna comme gage d’unité et de développement», veut traduire le nouvel état d’esprit des massa pour le développement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires