Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 19:15

Journaux traités : L’Info, N’Djaména Bi-hebdo, La Voix, l’Observateur, Le Progrès et Le Temps.

La communication du Premier Ministre relative aux rumeurs sur la démission du gouvernement, la célébration de la semaine nationale de la femme tchadienne SENAFET et la Journée Internationale de la Femme, la Journée Africaine de l’Environnement, l’interpellation, comparution et incarcération du député Gali Gata Ghoté et la CAN 2012 ont contribué à l’ossature des journaux nationaux cette semaine.

« Faché, Nadingar a fini par s’énerver ! » titre laconiquement, N’Djaména Bi-Hebdo à propos de la conférence de presse animée le 02 mars 2012 par le Premier Ministre Emmanuel Nadingar sur les rumeurs de la démission de son gouvernement. Ce titre est accompagné d’une caricature du Premier Ministre, attaché solidement à son fauteuil, bouchant ses oreilles avec ses mains. Sous son fauteuil est allumé un feu alimenté par des fagots portant l’inscription l’incompétence et la fenêtre des gens parlent du remaniement du gouvernement. Abordant le même sujet, le journal gouvernemental L’Info titre « le PM met fin aux rumeurs le donnant partant ». Notre confrère publie à la Une la photo du chef de gouvernement qui rassure l’ensemble de son cabinet que le Chef de l’Etat réitère toujours sa confiance à l’équipe gouvernementale.

Elections communales 2012

Suite à la publication des résultats définitifs des élections communales 2012 par la Cour suprême, le président du VIVA RNDP, Dr Nouradine Kassiré Delwa Coumakoye, tout en réitérant son alliance avec le parti au pouvoir, déclare sans ambages dans les colonnes du journal N’Djaména Bi-Hebdo que « La Cour suprême est pire que Satan ». Pour l’ancien Premier Ministre, pour l’organisation de ces locales, la Commission Electorale Nationale Indépendante a échoué et la Cour suprême est impardonnable. « Il faut une autre conception de l’organisation judiciaire », souligne t-il.

Célébration de la journée africaine de l’Environnement

« Le Lac-Tchad, notre patrimoine et notre avenir commun », c’est thème de la journée africaine de l’environnement qui été fêtée le 03 mars 2012 à N’Djaména. D’après L’Observateur qui fait largement échos de la commémoration de cette journée en présence du président de la Commission de l’Union Africaine, le gabonais Jean PING, il ne suffit pas de planter un arbre, mais, le Gouvernement doit faire plutôt preuve de plus de bon sens en vulgarisant et facilitant l’octroi et l’entretien des arbres par les Tchadiens. Lors de la visite des autorités tchadiennes et de la Commission de l’Union Africaine dans le Lac Tchad, les pécheurs de l’île de Kinasserom ont exprimé leurs inquiétudes en voyant le Lac tarir quotidiennement et les éleveurs, quant à eux, ont déploré le croissement de leurs animaux occasionnés par l’assèchement du Lac. Face à ces plaintes, rapporte l’hebdomadaire, le Président de l’UA, Jean Ping, a dit que « nous allons remuer ciel, terre et mer pour que le Lac-Tchad retrouve sa santé ».

Arrestation et incarcération du député Gali Ghoté à Sarh

Plusieurs journaux tchadiens ont consacré leurs colonnes à l’arrestation du député du Lac Iro, Gali Gata Ghoté, qui était en tournée dans sa région. « Le député Gali arrêté à Sarh ! », Titre sommairement l’hebdomadaire Le temps. Arrêté le dimanche 4 mars 2012 pour une affaire de braconnage, des carcasses de phacochères auraient étaient retrouvés dans son véhicule dans la zone de Kyabé alors que lui-même ne se trouvait pas à bord, précise le confrère faisant échos du communiqué de presse de son parti l’Union de Forces Démocratiques/Parti Républicain (UFD/PR) qui souligne que de retour de Kyabé, le Député Gali Gata Ghoté a été arrêté sur instructions des agents de l’A.N.S, eux mêmes téléguidés par des personnalités bien connues pour des raisons purement politique. Abordant dans le même sens, N’Djaména Bi-hebdo du 08 au 10 mars 2012 titre : « Non coupable, mais condamné ! ». Apres son arrestation, le député Gali a comparu devant le tribunal de première instance de Sarh où il a été condamné à un an de prison ferme assorti de 200 000 francs Cfa d’amende, et ses trois compagnons ont subi la même peine. Le Bi-hebdomadaire mentionne que le prévenu a plaidé non coupable des faits qui lui sont reprochés. Cette décision de la justice a soulevé la colère des députés de l’opposition qui ont boycotté la cérémonie d’ouverture de la session parlementaire vidant l’hémicycle au Palais du 15 janvier. Les partis politiques de l’opposition ont également exprimé leur mécontentement dans un communiqué de presse. D’après N’Djaména Bi-hebdo, le collectif des avocats du député Gali estiment que le droit n’a pas été dit et que leur client a été condamné à tord. Contrairement aux informations relayées par Radio France Internationale et les Radios nationales sur un cas de flagrant délit de braconnage et de tentative de corruption, soulignent ses avocats, le Député Gali n’était pas à bord de son véhicule qui était vide.

Célébration de la Semaine Nationale de la Femme Tchadienne (SENAFET)

8 mars et après ? S’interroge le journal N’Djaména Bi-Hebdo du 8 au 11 mars qui souligne que malgré son institution depuis 25 ans, la Semaine Nationale de la Femme Tchadienne (SENAFET) est vide de sens. Son minime impact positif sur les femmes demeure une maigre représentation dans les sphères de décisions. Abordant la question de l’adoption du Projet de code des personnes et de la Famille qui est en souffrance dans les tiroirs depuis plusieurs années et compte tenue des promesses annoncées par la Première Dame Hinda Deby Itno, le journal souligne qu’il est temps que la Première Dame montre aux femmes qui l’applaudissent dans leur majorité qu’elle respecte sa parole. Quant à l’autonomisation de ces dernières, le Bi-hebdomadaire, mentionne qu’il ne suffit pas d’offrir des vivres aux femmes à chaque SENAFET, il faut également un encadrement et des moyens pour lui permettre de maximiser ses chances. « On ne nourrit pas la poule le jour du marché », conclut le journal. Pour sa part, le quotidien Le Progrès rapporte que pour joindre l’utile à l’agréable, la Première Dame a offert 600 machines à coudre aux associations faîtières à travers la Cellule de Liaison et d’Informations des Associations Féminines CELIAF et l’UAFAT pour les distribuer dans toutes les régions du Tchad en raison de 21 machines par région. Ces 600 machines à coudre sont le symbole d’une autonomisation de la femme selon la Première Dame Hinda Déby Itno.

Eliminatoires de la CAN 2013 : Le Tchad sous la menace d’une sanction de la CAF

Selon L’Observateur, suites aux violences survenus lors du match éliminatoire de la CAN 2013 le 29 février 2012 à N’Djaména, l’équipe nationale du Malawi menace de déposer une plainte contre les Sao du Tchad. Lors de ce match, rapporte le journal, les supporters du Sao mécontents ont jeté des projectiles sur le terrain blessant l’attaquant malawite Atusaye Nyondo. Ainsi, l’auteur des 2 buts n’a pas pu continuer le match, il a été transporté hors du terrain. Le jeune attaquant est dans un état stable, mais il sera indisponible pendant plusieurs semaines, a indiqué la Fédération Malawite de Football.

Malick Lelong

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires