Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 21:54


L’équipe de "Reporters", ce soir, sur RTL-TVi, a suivi « Aviation sans Frontières », une ONG qui crée un pont aérien dans l’Est du Tchad pour transporter tant la population que les humanitaires, et éviter les longs trajets en voiture dans une région où règne l’insécurité.

Les attaques à mains armées pour vol d'argent ou de voitures se multiplient et depuis quelques semaines, les embuscades dégénèrent. Les ONG sont maintenant victimes d'enlèvements et même de meurtres. Un membre du CICR (Comité international de la Croix Rouge) enlevé en novembre est toujours retenu en otage de l'autre côté de la frontière au Soudan. Face à cette insécurité, 6 organisations humanitaires ont cessé leurs activités dans cette région.

"Reporters" a suivi le travail d'Aviation sans Frontières, une association belge active depuis 25 ans dans les régions en situation de crise humanitaire. Grâce aux petits avions d'ASF et à leurs pilotes bénévoles, le personnel des ONG peut se rendre dans les camps de réfugiés du Tchad en évitant au maximum les longs trajets par la route. Avec l'insécurité croissante, les demandes de vols vers l'Est sont en augmentation. Et les rotations s'enchaînent pour les pilotes.

Il faut savoir que 1 heure de vol équivaut à 24h par route, explique un responsable de l’association belge. Pour mettre en œuvre ce pont aérien, 3 avions d’ASF Belgique sont sur place. Ils sont immatriculés et sont entretenus en Belgique. La population a accès à ses navettes aériennes, mais il faut s’inscrire à l’avance. Tout est pesé au gramme près pour ne pas poser des problèmes en vol.

Depuis 1983, L'ONG "Aviation sans Frontières Belgique" (ASF-B) met les moyens aéronautiques appropriés à la disposition des missions humanitaires d'urgence et de développement. Grâce à ses avions petits porteurs capables de se poser sur les pistes les plus rudimentaires, ASF-B opère dans les zones les plus difficiles d'accès. ASF-B met également en place des projets de développement durable et de conservation de la nature.

Pour l’équipe de "Reporters", le tournage a pris 10 jours. Malgré les autorisations gouvernementales obtenues pour suivre les ONG, l’équipe d’Olivier Pierre était parfois confrontée à des soucis avec les militaires qui semblaient allergiques aux caméras. L’aéroport d’Abéché, par exemple, n’a pas pu être filmé. Pour le journaliste, c’était la première fois qu’il partait en reportage dans cette zone. Il y a tant de choses à raconter que j’aurais pu rester plus longtemps pour par exemple parler de la vie dans les camps de réfugiés.

Même si l’équipe du magazine de la rédaction de RTL ne propose assez souvent de reportages maison à l’étranger, la qualité des enquêtes est reconnue chez nos voisins, puisqu’un reportage d’Olivier Pierre sur les « Chasseurs d’épaves » aux Philippines a été utilisé par le magazine "Thalassa" sur France 3.

> www.asfbelgium.org 

« Les Ailes de l’espoir », ce soir à 19h40, dans le magazine Reporters sur RTL-TVi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor
commenter cet article

commentaires