Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 23:42

La secrétaire d'Etat française au Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, a souligné lundi à Kinshasa l'importance d'améliorer le climat des affaires en République démocratiques du Congo (RDC).

L'amélioration du climat des affaires "est évidement majeur, pour que les investisseurs puissent avoir encore d'avantage confiance en l'avenir", a déclaré Mme Idrac, au premier jour d'une visite en RDC en compagnie d'une délégation d'entreprises françaises (Areva, Lafarge, Bolloré, Alstom. . . ). "Le gouvernement a fait part d'engagements très clairs" dans ce sens, s'est-elle félicitée lors d'un point presse après une rencontre avec le Premier ministre Adolphe Muzito et plusieurs ministres congolais (Finances, Industrie, Mines. . . ). Mme Idrac a relevé "l'importance" de l'adhésion prochaine de la RDC à l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada).

Selon le rapport "Doing Business 2010" de la Banque mondiale, qui évalue le climat des affaires dans le monde, la RDC est classée au 182e rang sur 183 pays.

Interrogée sur le groupe nucléaire Areva, signataire en mars 2009 d'un accord avec le gouvernement congolais portant sur l'exploration uranifère sur tout le territoire de la RDC, Mme Idrac a simplement indiqué que les discussions se déroulaient "tout à fait normalement". Pour le Groupe Lafarge, premier cimentier mondial, qui est en négociations pour réhabiliter deux cimenteries -la Cimenterie nationale au Bas-Congo (ouest) et une autre au Katanga (sud-est)-, Mme Idrac a été plus réservée.  Si le premier dossier "semble se dérouler dans des conditions tout à fait satisfaisantes", celui du Katanga est "plus compliqué" et "tout à fait symbolique de l'évolution du climat des affaires", a-t-elle déclaré sans plus de précisions.

Enfin concernant France Télécom, qui a négocié plusieurs mois pour obtenir une licence globale de téléphonie mobile en RDC, Mme Idrac a "malheureusement constaté" que l'entreprise avait été "contrariée par certaines difficultés administratives" et qu'"aujourd'hui les conditions ne sont pas réunies" pour sa venue en RDC.

La secrétaire d'Etat termine mardi sa visite en RDC. Elle se rendra ensuite au Kenya puis au Bénin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires