Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 17:48
Le Parti socialiste organisera encore, selon toute vraisemblance, son université d'été à La Rochelle le 24 août prochain.
Le Parti socialiste organisera encore, selon toute vraisemblance, son université d'été à La Rochelle le 24 août prochain. Crédits photo : © Regis Duvignau / Reuters/REUTERS

Après la défaite de Ségolène Royal aux législatives face au dissident Olivier Falorni à La Rochelle, certaines voix au PS demandent la délocalisation de l'université d'été. Le PS local, chargé de l'organisation, n'a reçu aucune consigne.

Chaque année, à la fin du mois d'août, depuis près de vingt ans, militants socialistes et têtes d'affiche se réunissent à La Rochelle pour leur traditionnelle université d'été. Mais, pour Élisabeth Guigou, députée de la Seine-Saint-Denis, la question du maintien de l'édition 2012 «se pose», après le différend entre Ségolène Royal et Olivier Falorni. Interrogée mardi à ce sujet sur France Inter, elle a répondu: «Il faudra voir avec la première secrétaire (Martine Aubry), il faudra évaluer l'ambiance. C'est vrai que, oui, c'est une question qui se pose.»

Ne pas organiser la rentrée du PS à La Rochelle serait l'occasion de ménager Ségolène Royal et de punir Olivier Falorni. «La tradition, c'était La Rochelle. Bon, je crois que cette année, ça va être un peu difficile», renchérissait mercredi Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, sur Europe 1. Si Martine Aubry ne s'est pour sa part pas encore exprimée sur ce sujet, Solferino assure qu'«à ce jour, rien n'a changé dans les projets du Parti socialiste».

À La Rochelle, aucune consigne n'a été donnée par les instances décisionnelles du parti. Emmanuel Arcobelli, premier secrétaire fédéral en Charente-Maritime et remplaçant d'Olivier Falorni au conseil régional, confie au Figaro: «Pour l'instant, je n'ai reçu aucun acte d'annulation. J'étais mardi au conseil national du Parti socialiste et la question n'a pas été abordée. J'espère que l'université d'été sera maintenue, autant pour des raisons politiques qu'économiques.»

«Pour une fois que nous sommes tous d'accord, il faut le souligner»

L'université d'été de La Rochelle booste en effet chaque année l'hôtellerie et la restauration, où militants, ténors et journalistes ont chacun pris leurs habitudes. Une délocalisation serait lourde de conséquences économiques au niveau local. Les socialistes en Charente-Maritime sont donc unanimes, explique Emmanuel Arcobelli. «Nous voulons que l'université d'été soit maintenue, nous sommes tous d'accord sur cette question. Pour une fois que nous sommes tous d'accord, il faut le souligner», s'amuse le socialiste. Olivier Falorni a déclaré le 19 juin sur Canal Plus vouloir lui aussi que la rencontre se déroule à La Rochelle, une «occasion de recoller les morceaux» et de «sortir de ce psychodrame». Le député, qui avait l'habitude d'organiser l'université d'été et avait notamment prononcé le discours de clôture en 2011,ne pourra cependant pas s'y rendre au mois d'août prochain, car exclu du PS.

Une délocalisation paraît également compliquée, car l'édition de cette année suscite «encore plus d'engouement que d'habitude», explique la grand reporter à Sud-Ouest Marie-Claude Aristegui. «Environ 2000 personnes sont attendues, et l'office du tourisme travaille depuis plusieurs mois afin de loger tout le monde. Tous les hôtels sont pleins», indique la journaliste. Difficile pour le PS de reprendre à zéro une telle organisation dans une autre ville, surtout que la rencontre de cette année est prévue le week-end du 24 août, c'est-à-dire au cœur de la saison. «Où vont-ils trouver 2000 chambres d'hôtel disponibles si près de la date? À Tulle, en Corrèze?» sourit Marie-Claude Aristegui.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires