Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 21:24

 

Oui, on va me dire que c'est normal, il sort un livre, il le vend en étant partout, et les journaux en rendent compte ! En plus, il y donne des détails un peu croustillants, même démentis, c'est quand même l'ère du temps, la peopolisation...

Mais ce n'est pas vraiment le livre de Mr Balkany qui intéresse nos journaux et j'avoue que je les comprends un peu, n'étant pas moi-même fort friande de ce genre de prose, mais bien plutôt l'homme politique.

C'est d'abord Jean-Louis Le Touzet qui, dans son long article du week-end dernier, dans "Libération" décortique le système Balkany, sous le titre "Levallois, c'est lui". Et en particulier, cet article s'intéresse à la politique de logement social qui est ce qui nous intéresse dans ce groupe.

Madame Balkany, maire-adjointe s'exprime, dans ce même article :
«Oui, dit-elle au téléphone, la ville s’est embourgeoisée. Oui, les gens qui ont acheté ont multiplié par deux leur patrimoine. Mais il y a aussi du logement social. Et ça, vous ne le voyez pas ! Parce qu’il est impossible de faire la différence entre du logement privatif et le logement social !» Selon elle, il y aurait «des gens modestes» dans ce «dortoir de riches», comme le raille un Levalloisien.

Le logement social y est donc bien caché...

Et puis, c'est "Le Canard Enchaîné" de cette semaine qui s'intéresse, à son tour, à Mr Balkany, il s'agit là de ses rapports avec l'Afrique, en digne héritier de son mentor Charles Pasqua et en digne ami du président actuel, sous la plume De JF Julliard et H Liffran.

Précipitez-vous sur votre "Canard", si ce n'est pas déjà fait, c'est édifiant !

Vous pourrez notamment lire ceci, sous le sous-titre "Le quai d'Orsay de levallois" :

"Depuis l’élection de Sarko, des émissaires venus de la « Françafrique » se pressent à la mairie de Levallois-Perret. Le bureau de Patrick Balkany et celui de son conseiller Renaud Guillot-Corail ne désemplissent pas. « Je reçois tous les jours des Africains qui viennent passer des messages car ils savent que le maire a l’oreille de Nicolas Sarkozy », avoue ce dernier au « Canard ».

Fabien Singaye, le conseiller du président centrafricain François Bozizé, a ainsi pris ses habitudes dans cette mairie de banlieue. Au point de demander un jour à Balkany de lui attribuer un HLM municipal pour lui servir de pied-à-terre parisien. Les représentants du président tchadien, le fervent démocrate Idriss Déby, sont eux aussi accueillis à bras ouverts. Toujours prévenant, Balkany a mis des bureaux municipaux à leur disposition pour y déménager l’ambassade du Tchad en cours de rénovation. Ces bureaux, propriété de la Semarelp (société d’économie mixte de Levallois-Perret), accueillent également Tonic Company, une boîte de parfumerie dirigée par Vanessa Balkany, fille de son père. Et aussi India Trade centre, une société présidée par Dan Oiknine, l’époux de Vanessa.

Des hommes d’affaires implantés en Afrique ont pris, eux aussi, les quartiers à l’hôtel de ville. Georges Forrest, PDG du groupe belge du même nom et ami très cher de Balkany, compte ainsi parmi les visiteurs réguliers." (Extrait article "Canard Enchaîné" du 3 février 2010)

Voilà donc à qui va le logement social, à Levallois ! On comprend pourquoi il est si bien caché...

Et pendant ce temps-là, on ne trouve pas de HLM pour Zenethic et sa famille.


Et pendant ce temps-là, les sans abris défendus par "Le cercle Théo" n'ont pas leur place et même pas une petite subvention pour les aider un peu...

On s'en préoccupe, nous répond la Mairie, mais on ne peut pas donner du logement social à tout le monde !!!

Il y a longtemps déjà que la demande de logement social de Zenethic a été enregistrée et même renouvelée, pas pour un pied-à-terre, non, pour y vivre avec sa famille, tout simplement, avec un loyer modeste, pour une famille avec des revenus modestes.

On ne peut pas donner à tout-le-monde, en effet, Zenethic et les autres sans logement peuvent attendre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires