Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 16:19

Les agissements de Mr Deby ces derniers temps dans les régions du BET dépassent tout simplement l’entendement pour ne pas dire ahurissants ; certes tout monarque absolu et accompli qu’il est, il est établi qu’il dispose personnellement du Tchad, de sa population, de ses ressources et enfin de ses institutions. C’est un euphémisme que de répéter cela, mais les gestes et les paroles d’un Deby délirant à Faya ressemblent beaucoup à ceux d’un psychopathe ou à des hoquets d’un mourant sur son lit d’hôpital que ceux d’un Chef d’Etat s’adressant à ses citoyens !

A l’instar de la plupart des pays du sahel, les tchadiens découvrent des gisements aurifères alluvionnaires dans le nord du Tchad et du Niger ; aussitôt c’est la ruée vers l’or de toutes les régions et toutes les couches sociales. Chacun investit ses maigres ressources pour acquérir du matériel de détection des métaux et les accessoires et effectuer ensuite le grand voyage vers le nord. Comme Mr Deby n’a jamais eu une réponse adéquate aux problèmes sociaux auxquels ses citoyens sont quotidiennement confrontés, il brandit le seul moyen dont il excelle en la matière : la violence. Ainsi Il chargea l’armée de les chasser de toutes les zones du Tibesti où ils opéraient en confisquant le matériel de détection et le butin. Sans se lasser du comportement inconséquent de leur Président, les orpailleurs s’étaient retrouvés du côté du Niger où ils étaient accueillis et installés avec des structures d’accueil appropriées. Aux pressions de Deby, l’Assemblée nationale nigérienne a insisté pour laisser les orpailleurs travailler. Mais le Niger finira par les expulser tant les pressions et menaces de Deby sont devenues insupportables.

Les échos en provenance du nord ont provoqué la saignée dans l’administration et au même au sein de la garde rapprochée de Deby. Un des groupements commandés par un de ses propres neveux, comprenant plus de 200 éléments auraient déserté pour rejoindre les chercheurs d’or. Alors Deby frappe. D’abord il demande aux populations locales « de chasser les étrangers qui sont en train de voler vos richesses ! » Un président de la république, garant de la stabilité et de la cohésion nationale, qui crée de la zizanie entre les populations, du jamais vu ni entendu ! Et bien sûr il y a eu des affrontements entre les locaux et les orpailleurs, puisque le Chef en voulait ; bilan de 2 cotés, plus de 35 morts dont personne n’en parle. Dans la même lancée, Deby demanda à l’armée d’arrêter tous les orpailleurs et les conduire dans les différents bagnes du pays, piller leurs biens et confisquer les véhicules. On ne s’étonne pas de l’illégalité notoire de tous ses actes, car en monarque absolu, tous les actes étaient et sont illégaux, par contre un président de la république qui encourage le pillage des biens des citoyens par l’armée et d’autres citoyens, c’est aussi du jamais vu ni entendu ! Avant de s’envoler pour N’Djamena, Deby nomme un officier supérieur de la région, son représentant personnel sans qu’on sache ce que deviennent les autorités administratives de la région qui sont censées aussi le représenter personnellement ! Des cafouillages et incohérences inadmissibles dans la gestion d’un Etat au XXIème siècle. Dans la même foulée, Deby nomme le CEMGA adjoint originaire de la région, COM OPS, alors qu’on n’est pas en guerre et lui fait adjoindre des éléments triés, originaires de la région, qu’il les nomme étant «des faniste secs » pour traquer les orpailleurs qui se sont échappés et pris la direction de l’est et que Deby les qualifie des « MPS secs » dans l’intention avouée que les « fanistes secs » ne lésinent pas sur les moyens pour « travailler » les fuyards rattrapés (MPS secs). Voilà comment un Chef d’Etat réveille et instrumentalise les vieux démons pour créer des zizanies entre les populations.

Tout compte fait, on se demande pourquoi Deby a fait d’un phénomène social banal une crise au niveau de l’Etat, avec des actes et paroles qui le ridiculisent aux yeux de l’opinion nationale et internationale et qui l’enfoncent d’avantage dans sa conduite de kleptocrate. . Mais pourquoi cet acharnement contre les orpailleurs ? Quel délit ont-ils commis ? Faire de l’orpaillage est-il un délit en soit? Selon tous les observateurs, la colère et les décisions de Deby sont inversement proportionnels à l’évènement. Deby a t il confondu les orpailleurs à une rébellion ? Ou comme beaucoup le pense, c’est sa méchanceté atavique de voir les autres se débrouiller sans lui qui refait surface ? Ou bien veutil faire main basse sur l’or, comme il le fait amplement avec les biens de l’Etat.

Tant que les tchadiens continuent à observer et subir les faits et gestes du sultan d’Amdjeress dans une résignation fataliste, sans aucune indignation ni de la part des hommes politiques, de la société civile ou autre couche sociale, alors le sultan ira encore très loin avec la vie des tchadiens.

Mahamat Ahmat
N’Djamena – Tchad

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires