Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 08:14

Dans  la nuit du vendredi au samedi, le PM accompagné du Ministre de la défense, du CEMGA, du DG de la Gendarmerie et du responsable des renseignements militaires (B2) a rencontré  Deby. Au menu, le rapport de la Commission mise en place à la suite des rumeurs sur des coups d’Etat. Le PM livre le contenu et les conclusions du rapport : c’est une histoire à dormir debout, sans aucun fondement inventé par  des individus en quête de sensation dans le but de déstabiliser le pouvoir. Et  le PM de proposer des mesures draconiennes : la condamnation et la radiation pure et simple de l’armée tous les individus cités dans ce dossier : Ousmane Bahar, Hamada Youssouf, Abakar Abdelkerim dit Klenkeyno, Souleymane Abakar Adam, Tahir Erda et Abdou Idriss Sergounon. Deby remarque que sur cette liste, les accusés, auteurs présumés du coup  d’Etat et les accusateurs sont sanctionnés de la même manière.  Le PM et les autres membres de la Commission pensent qu’il faut ces mesures à l’endroit de tout ce monde pour clore définitivement le dossier, car, selon eux, ces individus ont fait trop du mal à l’Etat en propageant, colportant et amplifiant des fausses nouvelles, des nouvelles sans aucun fondement et créant de la zizanie en mettant en péril la stabilité de l’Etat.  Deby demande alors au PM de préparer un texte dans ce sens et leva la séance.

Après le départ des membres de la Commission un bouffon qui a assisté à la réunion attira l’attention de Deby sur « ce nouveau coup d’Etat que les Sara sont entrain de préparer ! » Selon le bouffon, « tous les membres de la Commission sont des sudistes qui proposent la radiation définitive de l’armée tous les membres de la famille, il y a quelque chose qui cloche. »

On attend avec intérêt si Deby va t il signer le texte que son PM lui soumettra ou au contraire il va s’aligner sur les suggestions du bouffon en libérant tous ses parents et se réconcilier avec eux, niant ainsi délibérément un fait qui a bel et bien existé : une tentative de coup qui a échoué et dont le but était non seulement sa destitution mais aussi et surtout son élimination physique. On appelle cela la politique de l’Autriche.

Correspondance Particulière – N’Djamena

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires