Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 21:32

La citoyenneté est un élément essentiel dans la vie d’une personne. Elle a de la valeur.  Vis-à-vis de son pays d’adoption ou d’origine, un citoyen a des droits, mais surtout des devoirs. Cela semble avoir échappé à l’actuel Ministre de la Justice du Tchad, qui est un citoyen français, marié à une française et vit actuellement (théoriquement) en France, même s’il est ministre au Tchad ! Comme tout arriviste, le Ministre défend l’indéfendable : l’arrestation illégale et arbitraire du Député Gali Gata Ngotté. Plus royaliste que le Roi, il s’est fendu d’une lettre époustouflante adressée aux parlementaires français qui suivent le dossier d’Ibni Oumar Mahamat Saleh et de Gali Gata. Les termes utilisés sont d’une arrogance infantile ; la procédure est pratiquement inouïe. Les autorités françaises n’ont apprécié ni le fond, ni la forme et elles n’ont pas tardé à le faire savoir à leur compatriote : « il y a une façon de parler de la France et de ses élus, mieux, un citoyen français doit être toujours du côté du Droit et des Droits de l’Homme. Il est inadmissible qu’un citoyen français se mette au service d’une dictature et d’un dictateur et interpelle la France en des termes inacceptables. »

Le message a été reçu 5/5 par  le français Ministre de la Justice du Tchad, Abdoulaye Fadoul Sabre, c’est son nom et celui-ci se serait plié à quatre et aurait présenté ses excuses à qui de droit en ajoutant que qu’il n’a fait que répercuter mot à mot les instructions précises de Deby. Lui, Abdoulaye Fadoul n’est que « la bouche » de son maitre et  que d’dorénavant il ne « prêtera pas sa bouche » et à personne pour tout ce qui concerne la mère patrie. Donc acte !

Mahamat Ahmat
N’djaména – Tchad

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires