Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 21:29

Les avocats du Député attendent le délibéré du juge prévu pour le 7 mars.

Lundi 5 mars dans l’après midi, au lendemain de son arrestation, le Députe Gali Ngoté Gatta et trois de ses compagnons ont été présenté au parquet du tribunal de Sarh. Les trois compagnons du Député ont été envoyés à la maison d’arrêt, mais le Député a été reconduit à la gendarmerie où il a passé sa deuxième nuit en prison. Le panel de ses avocats qui estimait que cette affaire prenait une autre ampleur, s’est mis en route pour arriver tôt ce matin du 6 mars à Sarh dans la région du Moyen-Chari. C’est vers midi de ce 6 mars que le Députe Gali Ngoté Gatta revient pour la seconde fois en moins de 24 heures devant le parquet. Le Procureur de Sarh a dit qu’il y a infraction, car le Député a fourni des moyens, qu’il a tenté de corrompre les agents de l’Etat. Pour le Procureur il y a délit, a confié Me Pierre Mianlengar, un des avocats du Député Gali Ngoté Gatta.

Cinq ans de prison dont deux ferme et trois en sursis et 200.000 F CFA d’amende sont les peines prononcées par le Procureur de Sarh contre Gali. Le procureur s’est basé sur la déclaration de Nicolas, mais nous n’avons pas baissé les bras dans la défense. Nous attendons le délibéré de demain, ajoute Me Pierre Mianlengar. De nombreux militants du Député Gali sont venus de Kyabé et ceux de Sarh étaient nombreux à se déplacer au tribunal de Sarh pour soutenir leur leader. Depuis quelques heures, les militants de Kyabé ne font qu’arriver, certains à vélo d’autres à pieds. Nous avons décidé de rester solidaire avec Gali jusqu’au bout, a souligné un responsable du parti de Gali.
Les Députés de l’opposition boudent la session 2012
Le 5 mars dernier, les Députés de l’opposition ont mal apprécié l’arrestation de Gali qu’ils qualifient aussi d’illégale. Ils ont vidés la salle pendant la lecture du discours du président de à l’ouverture de la séance extraordinaire de l’Assemblée nationale. Le Député de l’UNDR, Abba Djouassab Koye a pris la parole pour déplorer cette arrestation avant de solliciter le concours de tous les autres élus à rester souder à Gali.

Les militants mobilisés

C’est dans un communiqué de presse que le Bureau national de l’union des Forces Démocratiques/Parti Républicain l’UFD/PR de Gali Ngoté déplore cette arrestation. Selon ce communiqué, le Député a été arrêté sur instruction des Agents de l’ANS, eux-mêmes téléguidés par des personnalités bien connues pour des motifs purement politique. Un Député de la République bénéficiant de l’immunité parlementaire dans un Etat de droit ne peut pas être arrêté comme un vulgaire individu. Le flagrant délit dont se targue le Procureur de la République de Sarh, n’est pas avéré dans la mesure où le Député n’a pas été pris en train de commettre l’acte dont il se prévale. D’ailleurs, le Député Gali n’était même pas à bord du véhicule où se trouverait les supposées carcasses des phacochères, mentionne le document.

Les militants et militantes de l’UFDR/PR disent ne pas se laisser intimider par ces manœuvres malveillantes, macabres et sadiques, savamment orchestrées par ces politiciens véreux sans foi ni loi, au mépris de la démocratie. Le communiqué souligne que le peuple Tchadien est fatigué, très fatigué de ses agissements: hier c’était Abbas Kotti, Mamadou Bisso, Mahamat Gueti, Ibni Oumar Mahamat Saleh..., aujourd’hui, c’est Saleh Kebzabo et Gali Ngothé Gatta qu’il faut mettre hors d’état de nuire. Ainsi, le parti appelle ces militantes, militants et sympathisants à la solidarité et vigilance à cette phase de lutte contre les partisans de la dictature. L’union des Forces Démocratiques/Parti Républicain exige la libération pure et simple de son Secrétaire général et tient le pouvoir pour responsable de tout ce qui adviendra

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires