Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 19:26

Le président de la commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO), Kadré Désiré Ouédraogo, à la tête d'une mission conjointe de la CEDEAO, de l'Union africaine et de l'Organisation des Nations unies, a été reçu samedi par le président du Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (CNRDRE), le capitaine Amadou Sanogo.

"Je suis à la tête d'une mission dépêchée à Bamako par son excellence Alassane Dramane Ouattara, président de la république de Côte d'Ivoire et président en exercice de la CEDEAO, qui m'a demandé de constituer cette mission auprès des autorités maliennes pour livrer un message". C'est ce qu'a déclaré le président de la commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, à sa sortie d'audience.

"Nous avons le soutien et l'appui de l'Union africaine qui est représentée ici. Il y a aussi le représentant du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest. C'est une mission conjointe", a-t-il précisé.

"Nous sommes venus livrer un message du président en exercice de la CEDEAO aux autorités du Mali. Nous les savons gré de nous avoir accueillis et de nous avoir écoutés", a-t-il conclu.

L'entretien avec les membres de ladite mission conjointe a été fait à huis clos.

Par ailleurs, dans la même journée de samedi, le président du CNRDRE, le capitaine Sanogo a reçu successivement l'archevêque de Bamako, monseigneur Jean Zerbo, l'ambassadeur de France au Mali, le président de la convention pour la démocratie, le progrès et la solidarité, Me Mamadou Gakou, et le président de l'Assemblée régionale de Kidal, Homeny Belco Maïga.

L'archevêque de Bamako a souhaité que la sagesse prévale au Mali afin que son pays puisse sortir "très rapidement de cette situation extrêmement difficile".

De l'avis de Me Gakou, son entretien avec le capitaine Sanogo a porté sur le "projet envisagé par les nouvelles autorités".

De son côté, le président de l'Assemblée régionale de Kidal a signalé que lui et le président du CNRDRE ont fait un tour d'horizon de la situation du pays notamment de Kidal, pour envisager les solutions immédiates et futures.

"Nous sommes très confiants et nous soutenons le président Sanogo et le comité. Le président a pris l'engagement de tout faire pour sécuriser la région et la ville de Kidal. Nous avons aussi pris l'engagement de nous battre aux côtés de forces armées et de sécurité", a-t-il noté.

Tous ces entretiens avec ces acteurs de la société, sur la demande du président Sanogo, se sont également déroulés à huis clos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires