Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 22:55

L’actualité de la blogosphère politique a été marquée par deux polémiques : le jugement de l’affaire Clearstream et les propos de Georges Frêche.

Le buzzomètre politique du 3 février (DR)

Le buzzomètre politique du 3 février (DR)

Comme chaque semaine, Nouvelobs.com publie, en partenariat avec LH2 et Ami Opinion Tracker, le résultat de son buzzomètre politique. Il s'agit de comptabiliser les personnalités politiques citées dans les blogs politiques influents (classement réalisé par Wikio).

Du 27 janvier au 2 février, l’actualité vue de la blogosphère politique a été particulièrement marquée par deux polémiques, à droite le jugement de l’affaire Clearstream et, à gauche, les propos de Georges Frêche rapportés dans L’Express à l’égard de Laurent Fabius.
Nicolas Sarkozy se place une nouvelle fois en première position du buzzomètre politique. Le Président a été évoqué dans des billets revenant sur son intervention télévisée du 25 janvier ou encore des articles analysant son discours d’ouverture du forum économique de Davos le 27 janvier, dénonçant les dérives du capitalisme.
Cependant, c’est surtout le verdict du procès Clearstream, rendu le jour des 55 ans de Nicolas Sarkozy, qui a concentré l’attention des bloggeurs cette semaine. Dans un premier temps, l’annonce de la relaxe de Dominique de Villepin (2ème) a été fortement commentée, considérant également que ce jugement voyait renforcée la position de l’ancien Premier ministre en tant qu’alternative à Nicolas Sarkozy en 2012. Dans un second temps c’est l’annonce le 29 janvier que le parquet allait faire appel de la relaxe prononcée par le tribunal correctionnel de Paris qui a entraîné un nouveau débat, et notamment sur une éventuelle intervention de Nicolas Sarkozy dans ce rebondissement.

Royal, toujours 6ème


A gauche ce sont des propos supposés antisémites de Georges Frêche (5ème) qui ont suscité de nombreuses réactions sur la blogosphère. Dans leurs articles, les bloggeurs ont rappelé que ces propos, rapportés par L’Express du 28 janvier, ont été prononcés le 22 décembre en conseil d’agglomération, faisant suite à une déclaration de la veille de Laurent Fabius (4ème) sur le fait qu’il ne voterait probablement pas pour Georges Frêche s’il était électeur dans la région Languedoc-Roussillon. De même les analystes des blogs sont revenus sur les différentes prises de positions antérieures de Georges Frêche et notamment celles, jugées plutôt positives, à l’égard de la communauté juive.
Dans un second temps, c’est surtout la position du PS sur ces propos polémiques qui a été débattue, Martine Aubry (3ème) ayant annoncé en réaction qu’elle allait proposer d’investir Hélène Mandroux, maire socialiste de Montpellier, afin de conduire une liste contre celle de Georges Frêche, soutien par le passé de Ségolène Royal (6ème).
Alors que les élections régionales approchent, la chef de file de l’UMP en Île de France, Valérie Pécresse (7ème), se positionne à la suite de ces personnalités en nombre de citations sur les blogs politiques. Le débat sur l’identité nationale reste d’actualité et explique le 8ème rang occupé par Eric Besson.

Entrent dans le Top15 : Dominique de Villepin, Laurent Fabius, Georges Frêche, Brice Hortefeux, Xavier Bertrand, Frédéric Lefebvre.
Sortent du Top15 : Christine Lagarde, Dominique Strauss-Kahn, Rachida Dati, Chantal Jouanno, Jacques Chirac, Frédéric Mitterrand.


Extrait des blogs :


"Dominique de Villepin a donc été relaxé dans l'affaire Clearstream. Ses soutiens l'ont aussitôt intronisé comme alternative gaulliste à Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2012. Alternative à Nicolas Sarkozy, je veux bien. Alternative gaulliste, cela reste à démontrer.. Tout est relatif. Idéologiquement, Dominique de Villepin apparaît certes comme davantage gaulliste que Nicolas Sarkozy, notamment en ce qui concerne la politique étrangère. Mais davantage gaulliste que Nicolas Sarkozy ne signifie pas nécessairement gaulliste en général et gaulliste social en particulier, si les mots ont encore un sens." (Ipolitique)

"Villepin relaxé…et c'est tant mieux. La justice a gardé son indépendance, ne cédant pas aux injonctions de l'omniprésident, et refusant le crime politique...Ouf! A ce propos, ironie du calendrier, c'est l'anniversaire de Sarko, alors happy birthday, Mister Président..." (C’est juste histoire de dire)

'Jean-Claude Marin n’a pas été libre de sa décision. Lui a-t-on ordonné de faire appel? Et si oui, qui? La garde des Sceaux ? Mais elle même aurait-elle décidé seule? Faut-il encore hausser le regard et le monter jusqu’au sommet de la pyramide du pouvoir ? Nicolas Sarkozy a-t-il ordonné à Michèle Alliot-Marie d’ordonner à Jean-Claude Marin de faire appel dans le procès Clearstream? Ou bien s’est-il chargé de faire passer directement le message? Les jours qui viennent apporteront peut-être des réponses à ces questions. Nous n’en avons sûrement pas fini avec l’affaire Clearstream, épisode nauséabond et peu attirant de la vie politique, dont les journalistes parlent parce qu’ils doivent en parler, et non pas parce qu’ils aiment en parler." (Le blog de Jean-Michel Apathie)

"C'est franchement désolant de voir cette justice aux ordres de l'exécutif et faire appel d'une décision de justice pourtant éclairée. Mais nous sommes en Sarkozie et tous les coups sont permis pour abattre un rival. A cet égard, ce qui est en train de se passer est très précisément ce que l'on a reproché à Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream. L'appel du Procureur de la République qui, rappelons-le, est sous l'autorité du pouvoir exécutif, masque difficilement le calcul électoral de Nicolas Sarkozy." (Christophe Ginisty)

"Et que le PS joue sur cet amalgame en dit long sur son délitement moral et le peu de cas de l’éthique politique…j’ai toujours défendu le fait que la politique avait à gagner en ne travestissant pas la réalité.. Donc, si Martine Aubry avait des choses à faire contre Frêche c’était bien avant… Là, monter en épingle une blague à 1o centimes surtout que chronologiquement elle vient après une première attaque de Fabius (déclarant qu’il ne voterait probablement pas Frêche aux Régionales)…c’est vraiment de la politique de poubelle." (Marc Vasseur)

"Martine Aubry avait l'occasion après son élection si nette (humour) de commencer à rénover les pratiques et à corriger des fonctionnements locaux indignes d'un parti de gauche. Elle ne l'a pas fait, on peut se demander pourquoi: Est ce par manque de temps, d'énergie ou tout simplement par ce qu'elle ne veut pas ? On notera aussi que toute cette affaire est venue en réponse à une déclaration de Fabius expliquant publiquement (et sa parole n'est pas celle d'un simple militant) qu'il ne pourrait pas voter pour Frêche. C'était quelques jours avant l'interview que Frêche a donné à l‘Express. On notera aussi que Fabius via Bartolone est très proche de Martine Aubry. Il a d'ailleurs soutenu la motion D à Reims avec moult mensonges et déformations. Et comme Marc Vasseur et d'autres l'ont constaté, que quand l'UMP accuse Royal d'être folle, on ne voit pas Bartolone se jeter sur son téléphone pour appeler les rédactions et dénoncer ça avec la même vigueur. Tout cela n'est pas très catholique, vous en conviendrez cher lecteur." (Intox 2007)

"Le cas Georges Frêche devrait encore occuper les pages politiques dans la semaine à venir, la direction nationale socialiste devant le trancher officiellement mardi. Le bureau national du Parti socialiste (PS) doit statuer sur la proposition de Martine Aubry de confier la tête de liste en Languedoc-Roussillon, occupée par le président sortant bien qu'exclu du parti socialiste, à Hélène Mandroux. Tâche compliquée pour la maire PS de Montpellier qui doit tenter de rassembler des socialistes locaux fidèles à Frêche et vent debout contre des diktats de "Paris" et aussi s'efforcer de rallier au premier tour des "partenaires" Verts ou à gauche du PS bien rétifs." (Les indiscrets)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires