Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 20:51
L'Expansion.com -  
 

"Un gage donné au conservatisme", pour Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP."Un revers majeur pour Nicolas Sarkozy", selon le PS. Toutes les réactions politiques, après le rejet de la taxe carbone par le Conseil constitutionnel.

Luc Chatel, porte-parole du gouvernement: "Le gouvernement prend acte de la décision du Conseil constitutionnel d'invalider le mécanisme de la taxe carbone mais la France doit rester à la tête du combat en faveur de l'environnement". Luc Chatel a ajouté qu'on ne pouvait "pas se lamenter une semaine sur les timides avancées de Copenhague et critiquer la semaine suivante la création d'une taxe carbone". Il a affirmé que le gouvernement présenterait prochainement un nouveau dispositif, qui sera examiné en conseil des ministres le 20 janvier.

Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP: "L'annulation de la taxe carbone n'est pas une bonne nouvelle. C'est un gage donné au conservatisme. Au moment où la France montrait l'exemple dans le monde d'une fiscalité pénalisant la pollution plutôt que le travail, les socialistes se sont battus pour faire annuler une réforme qui symbolisait un progrès pour notre société. Pour une fois, ils sont unanimes à se réjouir. Cela montre le peu de cas qu'ils font de la défense de l'environnement (...) "Je préfère être dans le camp de ceux qui subissent un revers pour avoir eu raison trop tôt que ceux qui connaissent une victoire à la Pyrrhus pour avoir mené un combat d'arrière garde"

Jean Arthuis, sénateur centriste: "Il aurait fallu qu'on en discute avec nos voisins. La France a mal préparé l'arrivée de cette taxe carbone. Avant le sommet de Copenhague, notre pays a cherché à être pionnier en la matière. Encore une fois, la réduction des gaz à effet de serre est un sujet fondamental mais cette question ne peut être réglée qu'à l'échelle supranationale".

Les Verts: "Le Conseil constitutionnel a confirmé la fumisterie de la taxe carbone version Sarkozy. Tarabiscotée, inefficace et inégalitaire, la taxe carbone allait à l'encontre de ce que pourrait être une fiscalité écologique juste. Sarkozy a beau se faire passer pour le hérault de l'écologie, il n'est pas à la hauteur de l'urgence. Son attitude brouillonne et narcissique, tant lors du sommet de Copenhague que dans la conception de la taxe carbone, le prouve, hélas". Les Verts appellent de leurs voeux une "contribution climat énergie" de laquelle "aucun secteur de l'économie ne doit être exonéré" mais épargnant "les ménages, surtout les plus fragiles".

Martine Aubry, premier secrétaire du PS, a jugé que la décision du Conseil constitutionnel constituait "un revers majeur pour Nicolas Sarkozy". Le gouvernement doit "maintenant tirer les conséquences de ce nouveau fiasco" et présenter un dispositif à la fois juste et efficace".

Ségolène Royal, présidente de Poitou-Charentes, s'est réjouie de cette "bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat des Français et contre la pression fiscale intolérable exercée par le gouvernement". Elle a rappelé avoir "été la première à dénoncer cette taxe dès le mois d'août dernier et ce malgré le consensus général qui entourait cette mesure".

Benoît Hamon, porte-parole du PS: Cette taxe qui est une taxe Canada dry, a les couleurs d'une fiscalité écologique, n'en était pas une. Le Conseil Constitutionnel l'a confirmé et ainsi, les Francais n'auront pas à payer en ce début d'année un nouvel impôt qui était particulièrement injuste"

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires