Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 22:21

Mais qui a donc tué Mouammar Kadhafi ? Un an après les faits, l’ex dirigeant du Conseil national de transition libyen (CNT), Mahmoud Jibril, affirme qu’ « un service de renseignements étranger » a tué l’ancien dirigeant libyen.

Voilà une affirmation qui remet sérieusement en doute la version officielle de la mort de Kadhafi. Lors d’une interview accordée le 28 septembre à la chaîne égyptienne Dream TV, l’ancien président du Conseil national de transition (CNT), Mahmoud Jibril, a affirmé qu’un membre d’ « un service de renseignements étrangers » a tué l’ex dirigeant libyen. « Ces services voulaient que Kadhafi se taise à jamais. Ils ne voulaient pas qu’il évoque certaines questions », a déclaré Mahmoud Jibril à Dream TV. « Kadhafi était en possession de plusieurs secrets et détenait des documents. Il entretenait des relations avec un certain nombre de services étrangers », a ajouté l’ancien président du CNT.

Rage de colère après la reconnaissance du CNT par la France, Kadhafi avait menacé de révéler un « grave secret », notamment sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Un complot français ?

Officiellement, ce sont des frappes aériennes de l’ONU qui ont immobilisé le convoi dans lequel se trouvait Mouammar Kadhafi. Accompagné de ses derniers fidèles, ce dernier avait ensuite trouvé refuge dans une conduite d’évacuations des eaux usées. Et après un terrible lynchage exercé par les rebelles, Mouammar Kadhafi est abattu d’une balle dans la tête le 20 octobre 2011, près de Syrte.

D’après le journal italien Corriere Della Sera, ce serait « certainement un agent français » à l’origine de la mort du colonel Kadhafi. « Sarkozy avait toutes les raisons d’essayer de faire taire le colonel, et le plus rapidement possible », d’après des sources diplomatiques européennes. Le quotidien britannique Daily Telegraph, donne une version similaire à celle du journal italien. Interrogé par le quotidien, Rami El Obeidi, ancien responsable des relations avec les agences de renseignements étrangères du CNT, précise que « les services français ont joué un rôle direct dans la mort de Kadhafi ».

Bachar al-Assad dans le coup ?

Rami El Obeidi va plus loin et donne sa version des faits, pour le moins surprenante, sur la découverte de la cachette de Kadhafi par l’Otan. Alors que le colonel s’était réfugié dans son fief à Syrte avec son fils Mutassim qui dirigeait les dernières troupes loyalistes, « là, le Raïs a essayé de communiquer, grâce à son téléphone satellite Iridium, avec certains de ses fidèles qui avaient trouvé refuge auprès de Bachar el-Assad, en Syrie ». Ce serait Bachar al-Assad en personne qui aurait transmis le numéro de téléphone satellitaire de Kadhafi aux services secrets français. « En échange, Assad aurait obtenu de Paris la promesse de limiter les pressions internationales sur la Syrie en vue de faire cesser la répression contre le peuple en révolte ».

Bien que l’hypothèse al-Assad reste surprenante, voire fantaisiste, il n’en demeure pas moins que celle des services secrets est une piste très probable. Presque un an après sa mort, l’assassinat du « guide » va-t-il être enfin élucidé ?

Lire aussi :

- Mouammar Kadhafi, la fin du « Guide »

- Sarkozy financé par Kadhafi en 2007 : l’ex-Premier ministre libyen confirme

- Sarkozy financé par Kadhafi en 2007 : Médiapart avance des preuves


Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires