Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 20:39


  Un homme blessé à Koufra, est soigné à Tripoli, le 24 février 2012.

Au moins vingt-trois personnes ont été tuées et des dizaines blessées en deux jours de combats entre la tribu des Toubous et des forces liées à l'armée libyenne à Koufra, dans le sud-est de la Libye, a-t-on appris dimanche 10 juin de sources locales.

Selon le médecin toubou, Taher Wehli, 20 personnes de sa tribu ont été tuées, "dont des femmes et des enfants", tandis que le commandant de la brigade Bouclier de la Libye, Wissam Ben Hmid, a fait état de trois morts et 12 blessés parmi ses hommes.

Issa Abdelmajid, le chef controversé des Toubous, a fait état quant à lui de 28 morts, appelant les Nations unies à "faire pression sur le Conseil national de transition (CNT, au pouvoir en Libye) pour lever le siège sur les Toubous" qui font face, selon lui, à un "plan d'extermination".

Dr Wehli et M. Abdelmajid ont fait état de bombardements contre les quartiers Toubous de la ville avec des roquettes et des obus. Le commandant Ben Hmid a indiqué de son côté que les combats étaient toujours en cours dimanche entre les Toubous et sa brigade.

CONTREBANDE DU DÉSERT

En février, des combats entre les deux grandes tribus de la ville, les Toubous et les Zwei, avaient fait plus d'une centaine de morts des deux côtés en une douzaine de jours à Koufra, ville frontalière du Tchad, du Soudan et de l'Egypte. Les autorités avaient alors envoyé la brigade Bouclier de la Libye, une force d'ex-rebelles, depuis Benghazi (est) pour s'interposer entre les deux parties. Mais en avril, plus d'une dizaine de personnes avaient été tuées dans des combats entre les Toubous et cette brigade, considérée par les Toubous comme une milice "hors-la-loi".

Koufra est un passage stratégique pour les trafics en tout genre : drogue, alcool, cigarettes, contrefaçon, mais surtout l'immigration clandestine. Les tribus et groupes armés n'hésitent pas à recourir aux armes pour contrôler cette contrebande du désert.

Les élections en Libye fixées au 7 juillet

Les élections d'une assemblée constituante en Libye, premier scrutin national en plus de quarante ans, se tiendront le 7 juillet, a annoncé dimanche le président de la Commission électorale. Nouri al-Abbar a invoqué des raisons "techniques et logistiques" pour justifier le report du scrutin qui devait au départ se tenir avant le 19 juin.

Selon la déclaration constitutionnelle adoptée par le Conseil national de transition au pouvoir, les élections devaient avoir lieu avant le 19 juin, soit 240 jours après l'annonce de la libération du pays du régime de Mouammar Kadhafi, faite le 20 octobre 2011.

Plus de 2,7 électeurs se sont enregistrés pour le scrutin, soit un taux estimé à 80 %, la Libye comptant six millions d'habitants, dont 3,4 millions d'électeurs potentiels, selon la Commission électorale. Les 200 membres de l'Assemblée qui sera élue devront nommer un comité d'experts chargés de rédiger un projet de Constitution qui sera ensuite soumis à référendum. Un total de 120 sièges est réservé aux candidats indépendants, et les mouvements politiques vont s'affronter pour les 80 restants.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires