Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 18:33
coton.jpg 

 

Après avoir bradé les terres arables du Mayo Kebbi à la Libye, Idriss DEBY s’apprête à vendre la Cotontchad à Kaddafi.

Le secteur cotonnier représente à peu près 65% des exportations, véritable poumon économique du Tchad, 3 millions de tchadiens vivent grâce à la filière coton. Aussi, force est de constater que depuis l’avènement du MPS, l’entreprise Cotontchad connait une détérioration progressive de sa situation financière.

En 2002, l’huilerie savonnerie a été vendue à la société soudano-tchadienne Azoum au franc symbolique dans une totale opacité; questionné à l’Assemblée nationale, notamment à la question précise d’un député qui affirmait que le Trésor public n’a pas vu passer le moindre centime au titre de la vente de ladite société, le ministre des finances n’a pu répondre aux interrogations. Il se murmure à Ndjaména que le clan présidentiel a empoché un chèque de 3 milliards pour cette « privatisation ». La Banque mondiale a dénoncé cette opération et exige toujours dans son approche que les conditions de rétrocession soient organisées.

Depuis 2003, la Cotontchad a une situation financière négative de plusieurs milliards, les banques commerciales refusent de financer l’achat du coton. Il a fallu un véritable appel au secours à la BEAC et à l’UE lesquelles ont soumis leur intervention à l’acceptation par le gouvernement tchadien d’un plan de réformes en profondeur. Le gouvernement organise alors l’atelier du Coton mais les recommandations restent lettre morte.

En 2006-2007, la campagne tourne au fiasco, les bailleurs refusent catégoriquement de financer le secteur cotonnier, le gouvernement tchadien a le couteau sous la gorge….. il hypothèque une partie des recettes pétrolières pour garantir les prêts du système bancaire à la filière !!

Les prédateurs MPS qui ont eu, entre les mains, la Cotontchad l’ont littéralement désossée; détournement des fonds propres, liquidation de l’huilerie savonnerie si vitale pour la Cotontchad, détournement de la production, manipulation des appels d’offres pour les intrants. Face à cette situation désastreuse, les rapaces à la tête de l’Etat tchadien......

Lire la suite sur le site Zoomtchad.com en cliquant sur ce lien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires