Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 20:58

Quelle est l’intérêt du Soudan à soutenir les rebelles ?

 

En Afrique aussi des conflits avec des pays voisins servent parfois d’exutoire pour des difficultés internes. La crise dite du Darfour est le genre de problèmes qui surgissent dans des contextes sociétaux isolés, démunis où les gens sont ainsi abandonnés aux aléas de la nature. Ce n’est un secret pour personne que cette région est l’une des plus enclavées de l’Afrique. Une Afrique où, aujourd’hui encore, la pauvreté et la maladie sont la première ressource durable la mieux partagée par l’écrasante majorité des gens. Et le Tchad, notre pays, est tout entier dans cette situation-là. L’irrédentisme affiché ou non de certains groupes armés et autres coteries politiques au Tchad ou au Soudan instrumentalise aussi cette réalité-là. C’est dire combien cette phrase du Général De Gaule a toujours tout son sens : « Il n’y a eu de pays que par l’Etat, il ne peut se maintenir que grâce à lui ». Rien n’est plus capital que la légitimité, les institutions, le bon fonctionnement de l’Etat. Pour les gouvernants soudanais, les rebelles tchadiens servent de contrepoids aux rebelles soudanais soutenus par les gouvernants tchadiens. C’est plus qu’un crime contre l’Afrique car cela peut provoquer une fatale balkanisation de notre continent. C’est pourquoi la CEN SAD, L’Union Africaine, l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’Organisation de la Conférence Islamique, l’Union Européenne, les Nations-Unis, institutions dont sont membres le Tchad et le Soudan appellent à la fin de ce conflit. À cet effet, un effort est entrepris par les dirigeants africains, européens, américains, russes, chinois pour restaurer la paix. Par delà nos divergences, les autorités de notre pays peuvent compter sur notre franche disposition à être à leur côté dans cette direction-là. Trop de choses ont déjà été dites sur ce sujet-là et sur tous ceux que nous évoquons. Pour ma part ceci m’inspire une confidence faite un jour par le Général De Gaule à André Malraux : « Jamais, en si peu de temps, je n’ai entendu des sons aussi discordants, aussi discontinus… »

 

(Interview réalisée en Île-de-France)

-----

(1) http://nouvelessor.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires