Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 18:01

Image © AFP

Le Forum de Davos réunit chaque année dans les montagnes suisses un plateau unique de grands patrons et de dirigeants politiques qui viennent y débattre des problèmes de la planète et discuter de la marche de leurs affaires.

AFP - le 27 janvier 2010, 09h47

Souvent accusée de promouvoir une vision exclusivement capitaliste et libérale du monde, la réunion organisée depuis 1971 par le Forum économique mondial (WEF selon l'appellation anglaise) est vue comme le rendez-vous des riches et des puissants.

Il faut dire qu'y participer représente un budget conséquent: les 1.000 plus grosses entreprises du monde selon le classement du magazine Fortune (basé sur leur chiffre d'affaires) s'acquittent d'une cotisation annuelle de 42.500 francs suisses (28.800 euros) pour être membres du WEF puis de 19.638 francs suisses (13.300 euros) pour le membre de leur direction qui se rend à Davos.

Une petite centaine de multinationales versent en outre 500.000 francs suisses par an (339.000 euros) en tant que "partenaires stratégiques".

L'objectif proclamé du WEF est rien de moins qu'"améliorer l'état du monde" et sa réunion annuelle est l'occasion de nombreuses annonces à caractère philanthropique.

Durant le Forum, la petite ville de Davos en Suisse alémanique est envahie par plus de 2.500 participants (hommes d'affaires, politiques, ONG et scientifiques) et des centaines de journalistes, soumis à un lourd dispositif de sécurité comprenant 5.000 militaires.

Plus de 200 débats jalonnent les cinq jours de la réunion, qui vont de "Repenser la sécurité énergétique" à "L'économie du bonheur".

Le Forum est surtout l'occasion pour les grands patrons de se rencontrer de manière informelle.

L'événement, créé par un professeur d'économie, Klaus Schwab, et géré par une organisation totalement privée, réunit pour sa 40ème édition une trentaine de chefs d'Etats et de gouvernements ainsi que de nombreux ministres. Sont attendus entre autres le président français Nicolas Sarkozy, le brésilien Luiz Inacio Lula da Silva ou encore le chef du gouvernement espagnol José Luis Zapatero.

Davos a parfois permis des avancées: la signature d'une déclaration gréco-turque en 1988, une rencontre de Klerk-Mandela en 1992 ou encore un accord Peres-Arafat sur Gaza en 1994. Ou des disputes, comme celle qui a opposé lors de l'édition 2009 le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan au président israélien Shimon Peres.

La réunion annuelle du WEF est aussi une succession de cocktails, réceptions et réjouissances diverses qui devraient, après les vaches maigres de 2009, retrouver leurs fastes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires