Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 14:10

Au Tchad c’est la catastrophe : Deby est en train de couper en petits morceaux les diverses composantes de l’Etat pour se les privatiser sous le couvert de ses enfants et neveux. Comme toujours il affiche un mépris doublé de dédain envers tout le monde. Comme à son habitude, il signe n’importe quel engagement qu’il n’applique jamais et viole allègrement, et la vie continue. Cette fois- ci l’UST a sonné le tocsin. Trop c’est trop. Et comme depuis un certain temps tout le monde se met à plat ventre devant lui, alors en grand seigneur, il distribue des petro dollars. Cette fois, il ne comprend pas que ces misérables de l’UST ne fassent pas comme tout le monde (partis politiques, ADH, Associations des étudiants, etc…). La pétition de l’UST est devenue le texte de chevet de tous les tchadiens. Même ceux qui ne savent pas lire l’ont photocopiée et la montrent à leurs femmes et enfants. Alors Deby a commencé à paniquer. Il a commencé par menacer, mais  sans aucun effet : c’est comme l’eau sur les plumes d’un canard. Il a ensuite mobilisé ses partis politiques satellites (RDP et consorts) sans aucun effet, non plus. Sa dernière trouvaille ce sont les leaders religieux (cathos, protestants et mouslims). On pense qu’il est en train de préparer une solution qui lui sauvera la face : il dira à tout le monde que, comme ce sont les religieux qui lui demandent de respecter les engagements souscrits, alors il le fera pour l’amour de la patrie et de Dieu. Mais entre temps  l’UST deviendra la première force nationale et lui fera avaler toutes les couleuvres, à moins que d’ici là, il extermine tout le bureau du syndicat qui lui a fait mordre la poussière.

N’Djamena – Correspondance particulière

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires