Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 21:29

Un universitaire soudanais installé aux U.S.A. fait une réflexion et une analyse pertinentes de la dote versée par Mr Deby pour le mariage de la fille de Chef des Djandjawids. Comme on peut remarquer ce problème n’a laissé personne indifférent surtout dans les milieux soudanais qui doivent en principe être contents d’avoir un Chef d’Etat comme gendre, au contraire comme il a été signalé dans nos précédents articles, la presse soudanaise s’est déchainée pour dénoncer le gaspillage de l’argent d’un pays pauvre dont les dirigeants se pointent chaque matin à Khartoum à la moindre occasion pour quémander ! Les autorités soudanaises ont déployé vigoureusement des moyens coercitifs pour arrêter le déballage.

Pour revenir au document, la rédaction s’excuse auprès de ses lecteur pour le non traduction de ce texte qui analyse le phénomène dans tous ses contours d’abord sociologiques, politiques et en fin religieux. Toutefois nous nous sommes efforcés de le résumer pour permettre à nos lecteurs d’avoir une idée sur ce qui se dit à l’extérieur du Tchad autour de cette faramineuse dote.

1ère question : Mr Abderrahmane se demande sur la véracité de cette information. Mr Deby a-t-il réellement payé ladite somme ou ce ne sont que des supputations des journaux ? Mr Abderrahmane pense que l’information serait juste dès lors qu’aucune instance officielle ou officieuse n’a infirmée. Les journaux l’ont annoncée et Deby, ses proches et tous ses services ont gardé un mutisme déconcertant, donc qui ne dit rien consent !

2ème question : sur la moralité de l’évènement : comment un homme dépassé la soixantaine, marié plus de huit fois, de surcroît un Chef d’Etat dont les petits-enfants ont presque atteint la majorité puissent se donner des festivités folkloriques d’un autre âge avec des dépenses astronomiques qui s’apparentent à celles des mariages des princes du golfe lesquels ont d’ailleurs cessé de s’adonner à des tels parades.

3ème question : sur le plan politique : malgré le pétrole, le Tchad est considéré par les économistes, en prenant en compte les paramètres et les indices économiques, l’un des pays les plus de la planète, il est aussi le pays dont l’administration est la plus corrompue au monde ; par ailleurs à l’heure actuelle, le Tchad connaît, à l’instar des autres pays du Sahel un déficit pluviométrique, en conséquence une crise alimentaire sans précédent ; les organismes spécialisés se démènent à sa demande pour venir en aide. Alors comment un Chef d’Etat se trouvant dans une telle situation dans son pays puisse débourser 26 millions de dollars pour doter une « bergère » sans la moindre pudeur ?

4ème question : sur le plan religieux : selon Mr Abderrahmane la dote est d’abord avant tout un symbole, et comme tout symbole, il doit l’être à sa juste valeur, la dote n’est pas le prix de la fille et ne doit en aucun cas constituer une transaction entre le marié et la mariée. Ensuite, l’islam conseille plus vous avez les moyens, moins la dote versée doit être importante ; ceci pour montrer votre humilité mais aussi ne pas entraver les désirs des jeunes qui voudraient se marier. L’islam interdit toute action ostentatoire, elle s’annihile et devient illicite. Deby a puisé dans les caisses de l’Etat pour doter son épouse alors que le peuple crie à la famine, crie à la chaleur, au froid. . . . Il n’y a pas des médicaments dans les hôpitaux, il n’y a pas d’eau potable, il n’y a rien partout, rien, rien. Donc ce mariage est illicite (haram) et tout produit matériel ou immatériel de cet argent est illicite.

Tchadactuel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires