Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 21:29

 

 

 

 

Disparitions forcées : qu’est devenu Ibni Oumar Mahamat Saleh ?

Le Tchad et la France doivent rendre des comptes

 

 

Mercredi 3 février 2010 à 12h00

Lieu : Assemblée Nationale (8ème Bureau)

126, rue de l'Université – Paris 7ème – Métro Assemblée Nationale – Concorde

 

 

 

 

En présence de :

 

Mohamed IBNI, fils d’Ibni Oumar Mahamat SALEH,

Françoise HOSTALIER, présidente du groupe d’amitié France-Tchad et député du Nord

Gaëtan GORCE, membre de la commission des affaires étrangères et député de la Nièvre

 

et de :

 

Cécile MARCEL, Directrice des programmes de l’ACAT-France

Danielle ARTUR, coordinatrice Tchad d’Amnesty International France

 

 

Il y a deux ans, le 3 février 2008, l’opposant politique Ibni Oumar Mahamat Saleh était arrêté à son domicile par la garde présidentielle tchadienne au cours de la répression qui a suivi l’attaque de N’Djamena par des groupes armés d'opposition. Il n’a jamais été revu depuis. A ce jour, ni les autorités françaises ni les autorités tchadiennes n’ont apporté de réponse sur ce qui est arrivé à M. Saleh alors que la France s’était engagée à faire connaître la vérité sur sa disparition. Aucune enquête approfondie, ni poursuite en justice des responsables n’ont été obtenues des autorités tchadiennes.

 

A l’occasion d’une conférence de presse, l’ACAT-France et Amnesty International France donneront la parole à Mohamed Ibni, le fils de M. Saleh, et évoqueront, en présence des députés Françoise Hostalier et Gaëtan Gorce, le rôle essentiel et l’engagement pris par la France pour faire la lumière sur le cas de M. Saleh et combattre la pratique des disparitions forcées au Tchad et dans le monde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires