Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 22:45
vendredi 29 janvier 2010

Dominique de Villepin était l'invité du JT de France 2, hier soir. Il a salué « le courage » et « l'indépendance » du tribunal qui a su échapper aux « enjeux politiques ». Il insiste : « Ce qui m'a blessé, c'est qu'on a pu imaginer que mon combat était animé par une volonté personnelle. Ce n'est pas une affaire politique, cela apparaît clairement dans le jugement. » Aujourd'hui, il veut « tourner la page » pour « servir la France ». Il veut proposer une « alternative à une politique qui ne donne pas de résultats ».



Nicolas Sarkozy a « pris acte » de la relaxe, selon un communiqué de l'Elysée. Mais il relève « la sévérité de certains attendus » concernant M. de Villepin. Le Président ajoute que ce jugement lui donne « satisfaction » et qu'il « ne fera pas appel » (en fait, ce droit est réservé aux prévenus et au parquet).



Jean-Christophe Hunault, député NC de Loire-Atlantique : « Je souhaite que l'ancien Premier ministre trouve sa place au sein de la majorité présidentielle dans l'oeuvre de redressement et de réformes engagée par Nicolas Sarkozy. Toutes celles et tous ceux qui voudraient profiter de ce jugement pour déchirer la majorité porteraient une lourde responsabilité. Il n'y a pas de place, en 2012, pour un autre candidat que le président de la République. »



François Baroin, député UMP : « Sur le plan politique, la voix de Dominique de Villepin sera plus entendue, puisque son innocence a été proclamée par le tribunal. »



François Goulard, député-maire UMP de Vannes : « À titre personnel, je suis très heureux de cette relaxe. Cette épreuve a beaucoup marqué Dominique de Villepin. Il a vécu douloureusement cette période et ces accusations injustes. C'est un vrai soulagement. Les juges ont eu du cran face à un parquet vindicatif et à une partie civile qui était quand même le chef de l'État. Ceux qui l'ont présenté comme un homme de machination ont menti. L'ancien Premier ministre sera, maintenant, plus audible politiquement. »



Arnaud Montebourg, député PS : « Le président de la République a, dans cette affaire, instrumentalisé la justice pour régler ses comptes. Il vient d'être violemment démenti par un juge indépendant. Dominique de Villepin est très bien placé pour proposer une autre solution à droite. C'est un événement considérable pour notre pays. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires