Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 20:57

Les web-documentaires d'Arte consacrés à l'Afrique.
Les web-documentaires d'Arte consacrés à l'Afrique.. [© ARTE G.E.I.E.]
Flâner dans les marchés de Dakar, visiter l'école de journalisme de Douala ...: le site internet de la chaîne franco-allemande Arte propose une balade inédite dans les capitales de l'Afrique francophone au rythme de ses habitants.

A l'occasion du 50ème anniversaire des indépendances, la chaîne culturelle met en ligne cette invitation virtuelle au voyage dans une douzaine de pays, avec un regard tourné vers l'avenir.

L'internaute peut déjà visiter sur Arte web Douala et Dakar. Dans les prochains mois et jusqu'à la fin 2010, les capitales du Tchad, du Bénin, du Niger, du Burkina Faso, de la Mauritanie, de la Côte d'Ivoire, de la Centrafrique et du Togo seront mises en ligne.

Loin de la crise, des famines ou des coups d'Etat, Arte a voulu montrer un autre visage de l'Afrique, au plus près du quotidien des enfants et petits enfants de l'indépendance.

"Nous avons donné la parole aux Africains", explique à l'AFP le rédacteur en chef d'Arte reportage, Marco Nassivera.

L'idée est de passer une journée "type" dans une ville en suivant un guide, choisi en fonction du pays: un groupe de rappeurs camerounais, une Sénégalaise chauffeur de taxi, une architecte tchadienne...

Au fil de la journée, découpée en trois tranches, ces guides nous plongent au coeur de leurs capitales en proposant une visite interactive à la carte: on peut cliquer sur la matinée pour palabrer au café, flâner dans un marché, visiter l'école de journalisme de Douala, le quotidien de l'opposition au Sénégal... ou plonger directement dans la vie nocturne des bars et boîtes de nuit.

La visite dure entre 1h30 et 2h00, bonus compris, pour chaque épisode. Elle fourmille de rencontres en tous genres: coiffeurs, musiciens, cinéastes, journalistes... Ils témoignent de leur quotidien, de leurs difficultés, parlent des "retards" de l'Afrique mais aussi de leurs espoirs et des avancées.

"Nous voulions parler de l'Afrique autrement, au départ via des images d'archives sur l'indépendance. Mais le projet a évolué et nous avons finalement décidé de laisser tomber le passé pour voir à quoi ressemblent les capitales d'aujourd'hui. Tout en interrogeant le passé, de près ou de loin", raconte Marco Nassivera.

En marge de la promenade, le visiteur peut aussi se documenter de manière plus classique grâce à des liens avec des spécialistes (historiens, géographes, sociologues, philosophes...).

Deux équipes de la chaîne travaillent actuellement sur le projet. Une troisième sera envoyée au Togo pour "porter un regard allemand" sur le pays, précise Marco Nassivera.

"On a commencé par des pays calmes pour être rôdés avant de s'attaquer aux pays plus complexes comme le Niger ou la Côte d'Ivoire", où les équipes devraient pouvoir rester un peu plus longtemps, ajoute-t-il.

Quelque 60.000 visiteurs se sont déjà laissé embarquer pour ces capitales, mises en ligne au rythme d'une par mois. Afin d'être plus facilement accessible en Afrique, la chaîne réfléchit à une version allégée de cette série qui nécessite d'avoir le haut débit pour être visionnée correctement.

Arte web

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor - dans société
commenter cet article

commentaires