Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 10:08

Les pouvoirs occidentaux qui sont d-habitude prompts à réagir pour défendre les droits humais, se taisent aujourd'hui face à ce qui se passe au Tchad. L'affaire du viol de Zouhoura n'est que la révélation de ce qui se passe dans ce pays depuis des année que Deby et son clan est au pouvoir au Tchad. Le Tchad a été maintenu par la terreur par cette dictature. la loi fondamentale du Tchad donne le droit aux citoyens de manifester contre les dérives du pouvoir. Aujourd'hui ce droit constitutionnel leur est refusé. Des jeunes que le régime fait comprendre à qui veut l'entendre que la jeunesse représente l'avenir du pays. Cette jeunesse est ballonnée et trainée dans les rues. Des traitements inhumains leur sont appliqués. Les violeurs de Zouhoura sont à Amdjéress dans le village du dictateur. Dans une semaine vous les verrez soit à l'étranger, soit au Tchad pour narguer les Tchadiens. Ne vous y trompez pas. Il n'aura pas de justice pour cette pauvre fille et pour toutes celles qui ont été violées. Elles sont nombreuses et c'est le moment qu'elles parlent. Le peuple suit. Heureusement les élections sont proches. Deby est sa clique doivent être chassés du pouvoir par les urnes. Ne nous trompons pas, ce pouvoir est anti-national. Disons non à Deby aux futures élections, même si cela conduira encore au massacre de nos populations. Nous devons défendre notre cause dans les urnes. Vive le Tchad libre et démocratique.

Prof. Facho Balaam.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nouvel Essor
commenter cet article

commentaires